Santé des seniors au travail et ergonomie

Partagez cet article :

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur email
Santé des seniors au travail et ergonomie

En 2019, le taux d’emploi des 55 – 64 ans en France était de 53,9 %. Le vieillissement de la population, au même titre que l’allongement de la durée du travail, sont des réalités à prendre en compte. Alors que les seniors représentent une richesse humaine, sociale et technique pour l’entreprise, ils ont également des besoins qui évoluent avec le temps. Quels besoins l’entreprise doit-elle prendre en compte pour préserver la santé des seniors au travail ?

L’évolution des besoins des seniors au travail

Si bon nombre de salariés, à l’âge de 60 ans, sont en bonne santé et conservent toutes leurs capacités fonctionnelles pour assurer leurs tâches au quotidien, ils sont soumis au processus irréversible et naturel du vieillissement. Un processus qui engendre peu à peu des difficultés de récupération. Pour certains salariés, le fait de puiser dans ses réserves physiques et mentales, peut constituer une fatigue supplémentaire. À terme, ces situations critiques peuvent impacter négativement sur la rentabilité de l’entreprise.
À ce processus naturel, il convient d’ajouter l’impact des conditions de travail sur les seniors. Dans son étude intitulée « Bien vieillir au travail », l’INRS met en avant le lien étroit entre environnement de travail et âge du salarié. L’Institut national de Recherche et de Sécurité note également que les déficits fonctionnels liés au vieillissement « ne sont en aucun cas systématiques chez les quinquagénaires, et même chez les sexagénaires » (…) Il ajoute que « ce n’est pas le vieillissement, mais un environnement professionnel inadapté et particulièrement sollicitant qui provoque des phénomènes d’usure prématurée et met en difficulté le salarié. »
Au cours de sa carrière, chaque individu voit ses conditions évoluer. Des mauvaises conditions de travail, un environnement défavorable, un manque de coopération, une rupture… autant d’éléments pouvant ajouter à la pression de l’individu. Le travail peut alors faire apparaître des déficits fonctionnels aboutissant à des congés maladie et des absences répétées. Il peut également amplifier les mécanismes du vieillissement et, à terme, présenter un frein pour l’entreprise qui voit la productivité de ses salariés diminuer.

Quelles contraintes peuvent peser sur le salarié vieillissant ?

Dans son étude, l’INRS retient plusieurs contraintes pouvant impacter sur le processus de vieillissement des salariés, en insistant sur le fait que certaines peuvent être minimisées par l’entreprise, notamment :

  • Les contraintes temporelles, comme le travail à la chaîne, le travail dans le rythme imposé au salarié par les machines ;
  • Les contraintes physiques qui impactent sur l’appareil locomoteur, sources de pathologies chez les sujets âgés (manutention de charges lourdes, posture douloureuse et pénible) ;
  • Les horaires atypiques qui influent sur le sommeil et sur l’adaptabilité des individus
  • Les changements dans le travail, qu’ils soient de nature technologique, liée à la modification des méthodes ou autres ;
  • Les contraintes liées à l’environnement de travail : température, substances nocives, manque d’hygiène…

Comment l’entreprise peut-elle assurer le bien-être de ses seniors ?

L’entreprise dispose de moyens permettant de minimiser l’impact des contraintes ci-dessus au niveau de la santé et du bien-être de ses salariés les plus âgés. Parmi les mesures qui peuvent être mises en œuvre :

  • L’allégement du travail physique, par le biais de la diminution des efforts requis pour effectuer des tâches régulières (maintien de postures pénibles, gestes répétitifs, sédentarité au travail…). Par exemple, les tâches et les actions les plus pénibles peuvent être supprimées ou automatisées. Les efforts violents peuvent être éliminés en faisant appel à d’autres collaborateurs ou à des solutions ergonomiques de type exosquelette.
  • L’optimisation de l’organisation, permettant aux salariés seniors de s’adapter au travail qui lui incombe sans le subir. Ceci peut être envisagé en accordant des marges de manœuvre salarié, en mettant en place, dans un atelier de production, un stock tampon permettant aux seniors de réguler sa vitesse d’exécution…
  • L’adaptation de l’environnement de travail et la minimisation des contraintes impactant la santé et altérant le vieillissement normal (sièges ergonomiques, postes de travail ajustables etc.)
  • L’adaptation de contraintes impactant la vision (par le biais d’éclairage naturel par exemple), l’audition…

Les seniors constituent une formidable ressource pour les entreprises, mais restent également un enjeu si leurs besoins ne sont pas pris en compte. Mettre en place un environnement de travail sécurisé et productif qui considère l’ensemble des facteurs liés au vieillissement fait partie des responsabilités de l’entreprise d’aujourd’hui. Améliorer les conditions de travail des seniors en agissant sur trois niveaux : physique, physiologique et psychologique, doit rester une priorité pour les entreprises qui font appel à une main-d’œuvre constituée partiellement de seniors.

L’ergonomie au travail fait partie intégrante des solutions que les entreprises peuvent mettre en place pour améliorer la santé et le bien-être des salariés les plus âgés. Ergofrance propose des équipements parfaitement adaptés aux besoins des seniors au travail. Pour en discuter avec un conseiller, contactez-nous.

Nos conseils

Partez à la découverte du blog Ergofrance

ERGOFRANCE EST
À VOTRE ÉCOUTE

Avez-vous des questions ?
Avez-vous besoin d’informations ?
Contactez-nous !

Ergofrance, spécialiste de l’ergonomie et de la santé au travail, est à votre écoute pour répondre à vos questions sur des éléments liés à l’ergonomie de vos postes de travail, le bien-être de vos collaborateurs et pour apporter des solutions innovantes et durables pour maximiser votre productivité.
carrés3

En quoi pouvons-nous vous aider ?