Quelles sont les principales causes des TMS ?

Nos produits répondent à vos besoins

Partagez cet article :

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur email
carrés

Les troubles musculosquelettiques sont un problème récurrent dans le monde du travail. Dans bon nombre d’entreprises, ils sont un véritable fléau.

Premiers responsables des arrêts de travail et maladies professionnelles indemnisés, les TMS frappent toute l’Europe et continuent à prendre de l’ampleur. Pourtant il ne s’agit pas d’une fatalité et des mesures préventives spécifiques sont à même de les réduire considérablement. Les principaux facteurs de risque sont déjà identifiés et le recours à l’ergonomie apporte des solutions pragmatiques. Zoom sur les principales causes des TMS (troubles musculosquelettiques).

 

Les facteurs dits biomécaniques

Les facteurs dits « biomécaniques » concernent tout ce qui affecte les mouvements et les efforts du corps. Il peut s’agir d’interactions avec des masses pesantes, de gestes répétitifs ou de postures inadaptées sollicitant durablement le corps de manière inappropriée. Le travail statique ou l’exposition prolongée aux chocs et aux vibrations ne sont pas non plus des conditions naturelles de l’activité humaine.

Les causes biomécaniques de TMS sont spécifiques à chaque métier, mais l’on retrouve fréquemment des efforts tels d’extension du cou (par exemple vers un écran mal placé) ; la manutention avec rotation du tronc ; l’immobilité du bras contrôlant la souris informatique ou les prises répétées d’objets en hauteur. Il reste aussi en mémoire le travail des ouvriers au marteau-piqueur tel qu’il se pratiquait très récemment.

Toutes ces sollicitations nocives car non naturelles pour le corps provoquent des troubles musculosquelettiques, des maladies de l’altération des articulations, des tendons et des muscles. Concernant principalement la partie supérieure du corps et les affections du genou, elles s’identifient comme tendinites, syndrome du canal carpien ou encore lombalgies et bursites. Les douleurs et raideurs apparaissant d’abord pendant l’effort et disparaissant après tendent malheureusement à s’aggraver et à devenir chroniques et invalidantes.

 

L’organisation du travail

Bien d’autres facteurs peuvent favoriser l’apparition de TMS, et ils sont souvent liés à l’organisation du travail. De l’insuffisance de protection (par exemple contre le froid) à une insuffisante prise en compte des spécificités du travailleur (par exemple son âge) les situations à risque se multiplient, favorisées par un contexte toujours plus exigeant en termes de productivité.

Il est prouvé depuis de nombreuses années que ces conditions professionnelles inadaptées et violentes pour le travailleur peuvent être améliorées par le recours à l’ergonomie. Une analyse de la situation de travail et une réorganisation du ou des postes permettent de modifier positivement les modalités d’exécution de la tâche. Un équipement ergonomique, c’est-à-dire adaptés aux exigences du poste et à la préservation de l’intégrité du corps doit être installé. Tout dépend de la volonté de changement.

 

Impact financier des TMS sur l’entreprise

L’entreprise pâtît des TMS de ses salariés. L’absentéisme en perturbe le fonctionnement, la productivité et la qualité. Favorisant le turn-over, il contrarie la politique RH en termes de formation, gestion des compétences et culture d’entreprise. Le coût direct reste notable, tant par l’indemnisation versée au salarié absent que par le temps passé à la réorganisation temporaire du poste de travail.

Au regard des enjeux de santé et des intérêts économiques, l’implication de tous les acteurs de l’entreprise est requise. Ou devrait logiquement l’être. Il s’agit à minima de demander un diagnostic ergonomique des postes sensibles, d’améliorer la situation de travail et notamment les contraintes posturales, et enfin de fournir un équipement ergonomique adapté. Tout cela est fort bien réalisable, d’autant plus que selon la taille de l’entreprise l’État peut contribuer financièrement à toutes les étapes du diagnostic à l’équipement et aider à la formation d’un salarié chargé de prévention TMS.

Pour étudier la manière dont votre entreprise peut lutter contre les TMS, faites appel à un conseiller Ergofrance. Formés pour accompagner les professionnels et définir des solutions adaptées au bien-être et à la santé des collaborateurs en entreprise, nos conseillers sont à votre écoute au 03 88 20 39 39 ou par mail via le formulaire de contact sur notre site.

Nos conseils

Partez à la découverte du blog Ergofrance

ERGOFRANCE EST
À VOTRE ÉCOUTE

Avez-vous des questions ?
Avez-vous besoin d’informations ?
Contactez-nous !

Ergofrance, spécialiste de l’ergonomie et de la santé au travail, est à votre écoute pour répondre à vos questions sur des éléments liés à l’ergonomie de vos postes de travail, le bien-être de vos collaborateurs et pour apporter des solutions innovantes et durables pour maximiser votre productivité.
carrés3

En quoi pouvons-nous vous aider ?