Les troubles musculosquelettiques restent au top des causes d’absentéisme au travail en 2021

Nos produits répondent à vos besoins

Partagez cet article :

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur email
carrés

Selon le baromètre annuel Malakoff Humanis 2021, l’absentéisme au travail est en progression en 2021 par rapport à l’année précédente, passant de 36 % à 38 % en quelques mois seulement. 2021 se caractérise également par des arrêts de travail plus longs et marqués par une année de pandémie inédite. Parmi les facteurs récurrents d’absentéisme au travail, les TMS (troubles musculosquelettiques). Explications.

Quelles sont les principales causes de l’absentéisme au travail en 2021 ?

Toujours d’après le baromètre annuel Malakoff Humanis, les principales causes de l’absentéisme au travail en 2021 sont les maladies, les troubles musculosquelettiques, les accidents et les troubles psychologiques. Si la pandémie a généré plus d’arrêts maladie liés à des troubles psychologiques (notamment liés au télétravail), les TMS (troubles musculosquelettiques) restent le deuxième motif d’absence, juste derrière les maladies ordinaires. Ces dernières représentent 22 % des arrêts contre 18 % pour les TMS.

L’une des caractéristiques de cet absentéisme est l’allongement de la durée moyenne des arrêts maladie entre 2020 et 2021. La durée moyenne est passée de 94 jours à 105 jours sur cette période. Ces arrêts plus longs concernent 65 % des entreprises contre 60 % l’année dernière. Les arrêts multiples sont également à la hausse, passant de 39 % à 41 % entre 2020 et 2021. Si ces arrêts concernent beaucoup plus le secteur de la santé cette année, cette hausse est observée sur tous les secteurs.

 

Les troubles musculosquelettiques en tête de lisse

Comme évoqué plus haut, les troubles musculosquelettiques représentent une part importante des arrêts de travail en 2021. Ceux-ci sont occasionnés par des mouvements répétitifs mal réalisés et peuvent être irréversibles, générant ainsi des arrêts multiples. Bien que certains postes soient plus sujets aux TMS que d’autres, tous les métiers sont exposés à ces pathologies douloureuses et insidieuses. Les métiers manuels sont plus susceptibles d’en développer au niveau du dos, des épaules ou des bras à force de répéter des mouvements mal exécutés pendant plusieurs heures et plusieurs jours. Les personnes travaillant sur ordinateur, quant à elles, se plaignent le plus souvent de douleurs dans le cou et au niveau des lombaires.

Une grande partie des TMS se développent dans le milieu professionnel, en conséquence de mouvements répétitifs, d’une position assise prolongée ou du port de charges lourdes. En entreprise, la meilleure solution pour lutter contre l’absentéisme au travail reste la prévention.

Pour éviter les TMS, l’équipement ergonomique est une solution efficace et durable qui permet de minimiser les risques d’arrêts de travail longs au sein des équipes. En 2017, le coût direct des arrêts de travail causés par les TMS s’élevaient à près de deux cents milliards d’euros. Pour les équipes travaillant au bureau, des chaises ergonomiques, des tapis de souris adaptés et des bureaux bien aménagés font la différence.

Les troubles musculosquelettiques engendrent des arrêts de travail qui peuvent être minimisés si les salariés adoptent les bons gestes et bénéficient d’un matériel adéquat pour travailler. Rappelons que ces arrêts coûtent cher aux entreprises. 65 % d’entre elles ont d’ailleurs déclaré avoir pris des mesures pour lutter contre l’absentéisme au travail.

Nos conseils

Partez à la découverte du blog Ergofrance

ERGOFRANCE EST
À VOTRE ÉCOUTE

Avez-vous des questions ?
Avez-vous besoin d’informations ?
Contactez-nous !

Ergofrance, spécialiste de l’ergonomie et de la santé au travail, est à votre écoute pour répondre à vos questions sur des éléments liés à l’ergonomie de vos postes de travail, le bien-être de vos collaborateurs et pour apporter des solutions innovantes et durables pour maximiser votre productivité.
carrés3

En quoi pouvons-nous vous aider ?