Chirurgiens-dentistes : pensez à votre posture au travail !

Partagez cet article :

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur email
Chirurgiens-dentistes : pensez à votre posture au travail !

En vous levant de votre siège de travail, à la fin de votre dernière intervention dentaire de la journée, vous prenez le temps de souffler un peu… la gêne que vous ressentez dans le dos refuse de se dissiper… Au cours du trajet qui vous mène vers la maison, jusqu’au soir, la douleur est lancinante. Votre cou fait mal et vos épaules s’affaissent… Vous soupirez… Nous ne sommes que mardi. La douleur et l’épuisement à la fin de la journée font partie du quotidien, pour bon nombre de chirurgiens-dentistes. Mais il ne s’agit en aucun cas d’une fatalité ! Comment lutter contre la douleur au travail et améliorer sa posture pour un plus grand bien-être ? Ergofrance vous informe.

L’importance de l’ergonomie pour les chirurgiens-dentistes

Lorsque l’on parle d’ergonomie, on s’intéresse essentiellement à la discipline scientifique qui étudie la manière dont les travailleurs et d’autres aspects d’un système interagissent, et la manière dont l’ensemble peut être conçu de manière à améliorer les résultats et optimiser le bien-être des individus. L’ergonomie touche donc directement aux tâches effectuées par les professionnels, les outils utilisés, les environnements de travail dans lesquels ils évoluent, au même titre que les capacités mentales et physiques des hommes et des femmes. Dans un cabinet dentaire, les considérations ergonomiques sont relatives à la posture du chirurgien-dentiste, jusqu’à l’éclairage et à la manière dont le professionnel atteint ses instruments de travail.

Les chirurgiens-dentistes sont souvent amenés à effectuer des mouvements répétitifs. Ils sont également positionnés d’une manière particulière, la plupart du temps penchés sur leur patient. Une mauvaise posture de travail combinée à ces mouvements répétitifs peut entraîner des douleurs, de la fatigue et des troubles musculosquelettiques (TMS).

Rappelons la définition du ministère du Travail, qui définit les TMS comme « un ensemble de maladies localisées au niveau ou autour des articulations : poignets, coudes, épaules, rachis ou encore genoux. Ces pathologies concernent les muscles, tendons et gaines tendineuses, les nerfs, les bourses séreuses, les vaisseaux sanguins, les articulations, les ligaments, à la périphérie des articulations des membres supérieurs, de la colonne vertébrale et des membres inférieurs ». Rappelons également que les TMS sont la première cause de maladie professionnelle en France actuellement.
Chez les dentistes et les professionnels de la santé bucco-dentaire, le taux de prévalence des troubles musculosquelettiques atteint 96% !

En réponse à la douleur, le corps s’engage dans une contraction des muscles protecteurs, entraînant une raideur des articulations et une hernie ou une dégénérescence des disques vertébraux. Loin d’être une fatalité, les troubles musculosquelettiques des chirurgiens-dentistes peuvent être évités.

La douleur chez les chirurgiens-dentistes : un problème récurrent

Une étude publiée par le British Dental Journal affirme que les troubles musculosquelettiques sont la principale cause de retraite anticipée chez les chirurgiens-dentistes et professionnels de la santé bucco-dentaire. Parmi les zones du corps les plus affectées : le bas du dos, les épaules et les mains.
Les troubles musculosquelettiques passent souvent inaperçus au départ. C’est pour cette raison qu’il est essentiel de prendre conscience de ses propres habitudes de travail et de sa posture, afin d’apprécier les facteurs de risque à leur juste valeur. Parmi ceux-ci :

  • Le fait de rester assis et debout pendant de longues durées
  • Une posture souvent voûtée ou penchée en avant
  • Un travail dans assistant
  • Des pauses peu fréquentes
  • Aucune stratégie préventive comme des exercices de relaxation et d’étirement
  • Des équipements inadaptés

Comment les chirurgiens-dentistes peuvent-ils améliorer leur posture ?

Vous êtes chirurgien-dentiste et, quel que soit votre niveau d’expérience, que vous soyez en début, en milieu ou en fin de carrière, il est toujours temps de prendre de bonnes habitudes. Il existe des mesures simples à prendre au quotidien pour prévenir et minimiser les risques de blessures et les douleurs.

Choisissez un tabouret offrant un soutien lombaire adéquat. Il doit être réglé de manière à ce que vous soyez assis avec les pieds à plat sur le sol et les cuisses inclinées vers le bas. L’un des meilleurs tabourets ergonomiques pour dentistes qui soit est le siège-selle.

Positionnez le patient de manière à ce qu’il vous permette d’adopter et de conserver une position ergonomique idéale afin d’éviter des tensions au niveau du cou et du dos.
Utilisez un éclairage approprié pour réduire au minimum la fatigue oculaire et éviter que votre cou ne s’incline automatiquement vers l’avant.

Organisez votre zone de travail de manière à pouvoir atteindre et saisir facilement vos instruments.
Au cours de la journée, prenez le temps de faire des étirements, même brefs, afin d’aider vos muscles et votre esprit à se détendre. Les exercices d’étirement peuvent également contribuer à soulager l’inconfort et la douleur.

Prenez les mesures qui s’imposent pour exercer votre profession sans douleur et en sécurité. Pour les chirurgiens-dentistes, l’ergonomie au travail doit rester une priorité, car elle contribue à la qualité et à la durée de leur carrière. Ergofrance propose des solutions ergonomiques adaptées aux chirurgiens-dentistes et aux professionnels de la santé bucco-dentaire.

Nos conseils

Partez à la découverte du blog Ergofrance

ERGOFRANCE EST
À VOTRE ÉCOUTE

Avez-vous des questions ?
Avez-vous besoin d’informations ?
Contactez-nous !

Ergofrance, spécialiste de l’ergonomie et de la santé au travail, est à votre écoute pour répondre à vos questions sur des éléments liés à l’ergonomie de vos postes de travail, le bien-être de vos collaborateurs et pour apporter des solutions innovantes et durables pour maximiser votre productivité.
carrés3

En quoi pouvons-nous vous aider ?