Chaise de caisse et ergonomie au travail

Partagez cet article :

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur email
boutique

Quels sont les risques liés au métier d’hôtesses de caisse ?

Les hôtesses de caisse sont le maillon final de la transaction dans un commerce. Elles sont à disposition du client pour encaisser ses achats et lui donner une dernière image positive du magasin. Comme tout autre métier, ce poste comprend certains risques.

En effet, en raison d’une mauvaise conception du poste de travail mis à leur disposition, les hôtesses de caisses sont exposées à des risques liés à leur santé physique, notamment de troubles musculosquelettiques, entorses et autres foulures. Pour éviter tout accident, pour la sécurité et la santé des hôtesses de caisse, des moyens peuvent être mis en place. Quels sont les facteurs présentant des risques pour ce type de salarié ? Est-il possible de réduire ces risques ? Découvrons les risques liés au métier d’hôtesse de caisse et les moyens permettant de les limiter.

 

Quels facteurs favorisent les risques de blessures au poste d’hôtesse de caisse ?

Le métier d’hôtesse de caisse rime avec un nombre important de mouvements répétitifs. La manutention d’articles volumineux ou lourds peut entraîner des blessures musculosquelettiques chez l’hôtesse de caisse. Cela dépendra de plusieurs facteurs comme :

  • La taille, le poids de l’objet manipulé et la force exercée par l’hôtesse de caisse pour soulever l’objet en question
  • Les mouvements de torsion ou de flexion effectués par le la) salarié(e) pour soulever les différents articles.

 

D’autres caractéristiques liées au poste pourront aussi être pénalisantes pour la santé du salarié, notamment la position assise ou debout adoptée par l’hôtesse de caisse. Il faut également prendre en compte les caractéristiques individuelles qui peuvent aussi être pénalisantes pour le poste.
La nature du métier d’hôtesse de caisse n’est néanmoins pas le seul responsable des blessures musculosquelettiques. En effet, un poste de travail mal aménagé peut également augmenter les risques. Il est donc important de prendre en compte :

  • Les hauteurs de travail
  • La dimension ergonomique des chaises et tabourets mis à disposition des hôtesses de caisse
  • L’espace autour du poste de travail
  • L’espace disponible pour les membres inférieurs

 

Choisir la bonne chaise de caisse : Identifier et évaluer les risques

Dans un premier temps, il convient d’identifier les risques liés au poste. Pour bien comprendre les risques, il faudra échanger sur le sujet avec ses principaux acteurs. Ainsi, récupérer l’avis des employés, du personnel responsable de la sécurité et de la santé au travail permettra d’identifier les différents risques inhérents au poste d’hôtesse de caisse.
Ensuite, une évaluation des dangers du poste doit être minutieusement effectuée. Cette évaluation doit comprendre des facteurs variés, tels que :

  • La posture de travail
  • La durée et la fréquence des tâches réalisées
  • L’organisation de travail
  • Les facteurs individuels

 

Cette évaluation devra répertorier les différents risques du poste ainsi que les potentielles conséquences sur l’employé.

 

Former ses équipes pour diminuer le nombre d’arrêts maladie

L’un des meilleurs moyens de prévention est de former ses équipes aux risques du métier. En plus d’adapter le matériel à chacun, les salariés devront être capables d’identifier par eux-mêmes les dangers. Reconnaître les éléments qui pourront nuire à la santé de l’hôtesse de caisse est, en soi, une grande avancée contre les risques de TMS (troubles musculosquelettiques). Il faudra ensuite être capables d’évaluer les risques. Enfin, des formations adaptées leur permettront d’apprendre à contrôler les différents dangers liés au poste.
Ce processus de gestion des risques doit être effectué par l’ensemble des membres du personnel de santé, de sécurité ainsi que par les différents opérateurs de caisse, directement concernés.

 

Apprendre à maîtriser le risque

Il existe plusieurs solutions pour éliminer les différents risques de blessure au poste d’hôtesse de caisse. Il est tout d’abord possible d’éliminer la manutention manuelle dans la plupart des cas. Dans le cas où cette manutention serait indispensable, un équipement adapté peut être fourni à l’employé. Une organisation de travail peut également être mise en place. L’hôtesse de caisse peut également bénéficier d’une formation spécifique visant à limiter les risques dans ce genre de situation.

Vous l’aurez compris, le métier d’hôtesse de caisse rime avec certains risques inhérents à la santé et à la sécurité des individus. Fort heureusement, il existe de nombreux moyens pour éviter et limiter les risques. De l’identification des risques à la formation des hôtesses de caisse en passant par l’aménagement du matériel utilisé, les entreprises ont les moyens de lutter contre la survenue de TMS et autres risques dans la pratique du métier d’hôtesse de caisse.
Ergofrance, spécialiste de l’ergonomie et de la santé au travail, propose des équipements adaptés au métier d’hôtesse de caisse, afin d’améliorer leur posture et d’augmenter leur confort sur la durée. Contactez-nous pour discuter de vos besoins.

Nos conseils

Partez à la découverte du blog Ergofrance

ERGOFRANCE EST
À VOTRE ÉCOUTE

Avez-vous des questions ?
Avez-vous besoin d’informations ?
Contactez-nous !

Ergofrance, spécialiste de l’ergonomie et de la santé au travail, est à votre écoute pour répondre à vos questions sur des éléments liés à l’ergonomie de vos postes de travail, le bien-être de vos collaborateurs et pour apporter des solutions innovantes et durables pour maximiser votre productivité.
carrés3

En quoi pouvons-nous vous aider ?