Centres de distribution et risques professionnels

Partagez cet article :

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur email
centre-distribution

Les centres de distribution gèrent le flux de marchandises entre le site de production et le magasin. Travailler dans un centre de distribution contraint le salarié à utiliser un certain nombre de machines. Les dangers inhérents aux métiers dans les centres de distribution sont nombreux. En effet, de la manutention manuelle à l’utilisation d’aides mécaniques, les risques de blessures sont omniprésents. Heureusement, il existe de nombreuses mesures visant à minimiser les risques liés aux fonctions dans les centres de distribution. Quels sont les risques rencontrés par les travailleurs dans les centres de distribution ? Comment les éviter ? Focus sur les dangers présents dans les plateformes logistiques.

 

Quels sont les principaux risques dans les centres de distribution ?

Parmi les différents postes disponibles au sein des plateformes logistiques, deux sont particulièrement à risque. Premièrement, le poste de magasinier cariste qui demande à l’opérateur de réceptionner les produits et de les installer dans le stock. Celui-ci doit, à l’aide d’une machine d’élévation, placer les palettes en hauteur. Le préparateur de commande, quant à lui, intervient pour prélever les produits afin de composer la commande du client. Il doit alors porter des charges plus ou moins lourdes et effectuer des mouvements souvent répétitifs pour emballer les produits.

Le travail avec des machines, la manutention et la répétition de mouvements entraînent leurs lots de risques. Parmi ces risques, nous pouvons retrouver :

  • Les risques de manutention manuels
  • Les risques de la circulation interne
  • Les risques des engins de manutention
  • Les risques liés aux équipements de stockage
  • Les risques psychologiques

Dans les centres de distribution, les risques de manutention manuels sont bel et bien présents. En effet, les dangers liés aux charges sont souvent la cause de nombreuses maladies professionnelles. Parmi celles-ci, des problèmes touchants le dos comme les lombosciatiques ou les cervicalgies sont souvent constatés. Les risques de la manutention manuelle touchent également les parties hautes du corps et peuvent entraîner des syndromes du canal carpien ou encore des entorses. Certains facteurs peuvent aggraver ces symptômes. Ainsi, le poids ou la taille de la pièce, la température dans l’entrepôt ou encore les gestes répétitifs et la cadence rapide sont propices à renforcer le risque de manutention manuel.

La circulation du personnel en interne peut aussi entraîner de nombreux risques. Des véhicules peuvent entrer en collision, un freinage brusque peut faire chuter les produits sur d’autres employés ou une inattention peut entraîner le heurt de l’un des membres du personnel. Les voies de circulation, souvent étroites, et l’état général des véhicules contribuent à augmenter le nombre d’accidents et de risques.

Si les transpalettes limitent les risques de blessures dues à un effort de transport, d’autres risques peuvent être directement liés aux engins de manutention présents sur place. Ainsi, des chariots élévateurs peuvent rapidement se renverser en cas de rencontre d’obstacles. Une mauvaise posture aux commandes de ces engins peut aussi entraîner des TMS (troubles musculosquelettiques) et des lombalgies.

Un risque lié aux équipements de stockage est aussi l’un des dangers les plus fréquents dans le métier d’opérateur logistique. Un rayonnage mal conçu ou mal utilisé peut entraîner la chute des charges stockées sur celui-ci. La perte de contrôle d’un engin peut également heurter ces rayonnages et provoquer un effondrement. La chute d’un produit peut entraîner de graves blessures et contusions corporelles.

Enfin, les risques psychologiques sont également à prendre en compte. Le rythme de travail intense peut entraîner stress et fatigue. Le travail dans l’urgence, le travail de nuit ou encore la cadence rapide sont autant de facteurs qui peuvent augmenter le stress chez l’employé. Le stress impacte sur la fréquence cardiaque et la pression artérielle. Mais il agit aussi sur d’autres parties du corps. Ainsi, il n’est pas rare qu’un salarié stressé développe des problèmes psychosomatiques comme des troubles intestinaux ou des migraines. Il peut également augmenter les risques d’accidents vasculaires cérébraux et les troubles du sommeil.

 

Quelles mesures préventives pour diminuer les risques dans les centres de distribution ?

Il existe plusieurs groupes de mesures préventives à prendre pour contribuer à la santé, à la sécurité et au bien-être des salariés dans un centre de distribution. Des mesures organisationnelles, techniques et individuelles peuvent être rapidement mises en place pour la santé du salarié.

Les mesures organisationnelles permettent d’opter pour une méthode de travail et des locaux normalisés. Ainsi, un plan de circulation peut être tracé pour lister les différents moyens de transport et les marchandises présentes dans les différentes parties de l’entrepôt. Des règles de circulation doivent également être établies. Les conditions de travail doivent aussi être aménagées et des pauses plus fréquentes doivent être mises en place.

Les mesures préventives techniques concernent la remise en état des appareils et des locaux. Ainsi, dans les aires de circulation, il est possible d’installer un revêtement de sol adapté, des tapis antifatigue, un éclairage approprié ou encore un marquage distinctif pour améliorer les conditions de travail du salarié. Une aération, une ventilation et une isolation thermique sont également fortement recommandées pour pallier tout changement de température. L’entretien des différents engins utilisés doit aussi être une priorité. Des vérifications quotidiennes font bien évidemment partie des mesures que les centres de distribution doivent mettre en place. La révision des machines doit également être effectuée de manière régulière. Les engins de levage et de déplacement de masse doivent être utilisés de manière professionnelle afin de limiter les risques.

Pour cela, des mesures préventives individuelles sont à intégrer dans les fonctions de chaque collaborateur, au moyen de formations ou d’outils visant à diminuer les risques. Par le biais de formations, les salariés travaillant dans les centres de distribution peuvent être mis au fait des dernières normes en matière de sécurité. Des équipements individuels doivent également être portés sur la zone de travail. Des gants, un casque, des chaussures de sécurité et une ceinture lombaire sont fortement conseillés pour les employés de centres de distribution.

En mettant en place les diverses mesures préventives, les risques d’accidents du travail en plateforme logistique seront fortement diminués. En améliorant la santé des salariés, le travail sera effectué plus efficacement et le centre de distribution jouira d’un rendement optimal.

Nos conseils

Partez à la découverte du blog Ergofrance

ERGOFRANCE EST
À VOTRE ÉCOUTE

Avez-vous des questions ?
Avez-vous besoin d’informations ?
Contactez-nous !

Ergofrance, spécialiste de l’ergonomie et de la santé au travail, est à votre écoute pour répondre à vos questions sur des éléments liés à l’ergonomie de vos postes de travail, le bien-être de vos collaborateurs et pour apporter des solutions innovantes et durables pour maximiser votre productivité.
carrés3

En quoi pouvons-nous vous aider ?